DANIEL FIRMAN (SUITE) UNE AVENTURE RÊVÉE PAR LA COMPAGNIE DES IMMEUBLES PARISIENS


Daniel Firman

L’étape des fragments

Au moment du moulage, le danseur pousse le geste à l’extérieur, son mouvement va du centre à la périphérie. Il construit une direction que la sculpture dans sa production va inverser. Ce sont les extrémités qui vont être réalisées en premier pour tenir le geste en pression sur le centre. Je commence par les pieds, mains et tête ensuite bras, torse et puis les jambes. L'assemblage démarre toujours du vide. Pendant l’étape de mise en place le torse et les pieds vont tenir les volumes de connexions. Ensuite mains sur bras et bras sur torse. Ainsi de suite, le mouvement vient des extrémités ce qui est l'inverse du geste obtenu avec le danseur au moment de la recherche chorégraphique. Je vais ainsi partir de ces points d’achèvements pour conserver la précision du geste initial. La sculpture est construite ainsi d'un point de vue aérien et rotatif, un peu comme si l'on partait du bord d'un cercle pour rejoindre le point central, l'axe ou la colonne.

< RETOUR À L'ACCUEIL


Derniers articles
Archives