SPOT 2013


Spot 2013

SPOTLIGHT ON SPOT, le 21 Octobre à Paris Lors de l’effervescente semaine de la FIAC 2013, Paris recevra SPOT, une collaboration unique et exceptionnelle entre les galeries Galleria Nilufar (Milan), Balice Hertling (Paris) et Giò Marconi (Milan), sous la direction artistique de Nina Yashar. Installée dans le cadre magique et précieux d’un ancien hôtel particulier, SPOT mettra en scène tout l’éclectisme visionnaire de Nina Yashar à travers la rencontre d’oeuvres contemporaines et de pièces historiques du design et de l’art. L’hôtel de Miramion, situé au 47, Quai de la Tournelle, est déjà en soi riche d’histoire : attribué à François Mansart, l’un des fondateurs du Classicisme Baroque, est de fait l’écrin parfait pour cette aventure innovatrice où la liberté d’expression assouplira les frontières et remettra en question l’idée même de présenter l’art et le design ensemble dans le contexte actuel. Conçu par Nina Yashar, avec la collaboration artistique de Daniele Balice, cette exposition unique occupera plus de quinze pièces du magnifique hôtel particulier, où chaque galerie présentera une sélection de leurs oeuvres les plus importantes et originales : Galleria Nilufar présentera “Tea House” de Shigeru Ban – une maison fabriquée en tubes de papier et qui, placée à l’entrée, accueillera les visiteurs fascinés par la légèreté magique de la construction. Parmi les oeuvres exposées, l’on trouvera des pièces de Martino Gamper ; des tapis signés Caturegli et Formica ; des illuminations d’Isabelle Stanislas ainsi qu’une œuvre extrêmement rare de Gardella créée pour la bibliothèque de Monte Carlo en sus d’une sélection plus complexe de Nina Yashar. La galerie Balice Hertling exposera une sélection d’oeuvres signées par les artistes américains Sam Falls, Alexander May, Nikolas Gambaroff et Greg Parma Smith, par l’anglais Stephen Willats ainsi que des pièces d’artistes français comme Neïl Beloufa, Isabelle Cornaro et Samuel Richardot. La galerie Balice Hertling aura la chance de présenter, au côté de ses artistes, une sélection d’oeuvres historiques et rares de la Galerie 1900-2000 : de Man Ray à Hans Bellmer and passant par Francis Picabia. Giò Marconi présentera des œuvres de Nikolas Gambaroff et Kerstin Braetsch qui tiendront compagnie aux autres grands artistes de la galerie milanaise. Des pièces incroyables de l’artiste allemand John Bock (qui vient de participer à la Biennale de Venise) ; des oeuvres signées Nathalie Djurberg ainsi que des tableaux de l’artiste conceptuel américain Will Benedict ; une installation vidéo de Rosa Barba et des pièces de David Noonan. SPOT sera le point de rencontre où les trois galeries s’unissent pour créer un environnement dans lequel l’ampleur décorative du projet s’effectuera de façon naturelle et aisée puisque toutes les œuvres seront connectées entre elles par un fil conceptuel et formel, par un lien intellectuel et historique. SPOT remercie DEDAR Milano pour son soutien ainsi que la Galerie 1900-2000. SHIGERU BAN Shigeru Ban est le pionnier des structures en tubes de papier et son nom est aujourd’hui synonyme d’expérimentation et d’utilisation de matériaux alternatifs en architecture. Architecte contemporain et innovateur, il revisite les concepts occidentaux du Modernisme et ceux de l’architecture Japonaise traditionnelle pour créer certains des immeubles les plus élégants et incisifs construits dans le monde entier. Ses structures se sont démontrées être non seulement sculpturales mais pouvant aussi résister à diverses conditions météorologiques ainsi qu’au feu. Ses colonnes en carton sont des structures portantes adaptées autant aux espaces monumentaux tel le Pavillon Japonais de l’Expo 2000 à Hanovre qu’à des structures temporaires comme celles utilisées pour les camps de réfugiés. La nécessité de trouver des matériaux alternatifs est aujourd’hui une évidence et les recherches de Shigeru Ban s’alignent avec ce nouveau contexte. Une connaissance approfondie de l’histoire de l’architecture et son intérêt pour les matériaux naturels existants sont à la base du concept de construction innovateur et original de Ban ; une vision qui ouvre la voie en une période où les réserves naturelles doivent être préservées afin que l’Homme puisse continuer à profiter de la beauté de cette planète. La Tea House est en fait une Maison de Fantaisie, une construction éphémère, un abri pour sentiments poétiques. C’est aussi la Maison du Vide, libre de tout ornement à l’exception du peu qui est nécessaire pour satisfaire les aspirations esthétiques du moment. Et enfin, c’est la Maison de l’Asymétrie, destinée au culte de l’incomplet où certains détails infimes restent toujours inachevés, afin que le jeu de l’imagination puisse les compléter, peut-être… Réf: OkakuraKakuzò, The Book of Tea – Barbara Radice, Memphis, London, 1985, p.101

< RETOUR À L'ACCUEIL


Derniers articles
Archives