THE UNPLAYED NOTE : LORIS GREAUD S'EXPOSE CHEZ YVON LAMBERT


C’est un univers complexe, multiple, foisonnant, profond, hypnotique, oppressant, musical, lumineux, sombre, sonore, végétal, métallique, acoustique que nous propose l’artiste. Comme à son habitude, Loris Gréaud explore un univers métamorphique qui renvoie au registre de la métamorphose des formes, de leur traduction dans différents codes : une onde magnétique devient une lumière, une rumeur devient une sculpture et un son devient un objet… La plus grande ambition de l’artiste est de devenir une station productrice de signes, de faire de la réalité un scénario en temps-réel et de réinventer l’art comme science-fiction au présent. En reprenant des modes opératoires d’un chef d’orchestre, son exposition se présente comme un chantier où il crée des machines empiriques qui se mettent en place par le biais d’idées et d’échange : L’artiste va chercher des éléments dans les sciences les plus complexes, fait travailler chercheurs, biologistes, maîtres verriers, ou musiciens ultras pointus. Il convoque la philosophie, la mécanique quantique ou la bande dessinée.De quoi nous parle l’artiste avec Unplayed Notes ? D'une sorte de science-fiction au présent : c’est une expérience globale, un parcours fluide mais séquencé. Il s’agit en réalité d’une nébuleuse de bijections et d’histoires contradictoires, d’une multitude d’expérimentations dont le projet se situe à la périphérie ou plutôt dans l’espace temporel et narratif qui existe entre chaque proposition.

On sort un peu sonné de ce voyage… Loris Gréaud joint le conceptuel au formel : L'oeuvre parle, elle attire, elle vit en dehors du discours. Une expérience unique à vivre d’urgence. Jusqu'au 4 décembre Galerie Yvon Lambert 108 rue Vieille-du-Temple 75003 Paris

< RETOUR À L'ACCUEIL


Derniers articles
Archives